Passer d’une maison à un backpack

Devenir nomade, ça implique réduire le nombre de biens qu’on garde avec soi. En ce moment, je suis un peu dans un entre-deux. Je n’ai plus de meubles, très peu d’accessoires “maison” et de moins en moins de vêtements. Dans les prochaines semaines, je devrai tout réduire jusqu’à ce qu’il ne me reste qu’un backpack et mon ordi qui est en fait une tablette avec un clavier. Alors pour me débarrasser de ce qui était l’équivalent d’un stock d’un appart 2 chambres et me défaire de 30 ans de bébelles, j’ai eu recours à divers moyens. Voici donc différents moyens de vous défaire de tous vos biens!

1) Les amis et la famille

Parce qu’ils ont fait parti des premières personnes à me dire “Mais qu’est-ce que tu vas faire avec toutes tes affaires?” j’en ai profiter pour répondre avec “Je m’en débarrasse et si tu veux quelques chose, vraiment n’importe quoi, laisse-le moi savoir avant que je vende mon stock.” La moitié de mes choses sont partie de cette manière.

2) Craigslist/Kijiji/Annonces classées

Les sites d’annonces classées ont été les meilleurs pour vendre nos choses qu’aucun de nos amis ne voulaient, mais qui avaient encore une bonne valeur. Aussi super utile quand tu n’as pas d’auto et que tu n’as pas le goût d’aller porter tes choses trop loin. En tout, ça nous as permis de faire assez d’argent pour plusieurs sorties au restaurant pendant qu’on n’avait pas de frigo!

3) St-Vincent-de-Paul/Fripe-Prix Rennaissance/Les boîtes de dons

Il y a certaines choses que j’avais que je n’aurais vraiment pas pu vendre, ou bien même que je me sentais mal de vendre. Par exemple, le vieux cadre quétaine que je garde dans le fond d’un garde-robe depuis le Cégep parce que ça ne représente pas mon style du tout, ou encore mieux, mes vêtements d’hiver qui sont encore bons et beau que je ne remettrai probablement jamais. Et si c’est le genre de bébelle qu’en voyant vous vous dites “c’est dont ben laitte/weird ça!” c’est peut-être simplement que ça devrait plutôt aller à la poubelle.

4) Oeuvres de charité

Pour des gros morceaux, comme les électros-ménagers, pensez à donner un coup de file bien en avance aux diverses oeuvres de charités qui peuvent souvent même venir les chercher chez vous. Il y a quelques années, j’avais besoin de me débarrasser d’une vieille voiture, et au lieu de l’emmener au dépotoir pour auto, la Fondation du rein l’a prise en me donnant un retour pour impôts. Et ils allaient soit vendre les parties utilisables pour faire de l’argent, ou bien même la donner à des étudiants en mécanique.

4) Service de débarras (aka. 1-800-Got-Junk)

Mon dernier recours. Super bon service, mais pas mal dispendieux. Voyez-vous, on était rendu à la dernière minute, on devait se débarrasser de nos électros, et on était à 48 heures du 1er juillet alors plus personne n’en voulait ou avait de la place pour les prendre. J’ai décidé d’aller de l’avant en me disant que le coût de ce service, versus le stress de sortir 4 électros d’un appart au 3e étage n’en valait pas la peine. Et j’étais tannée de me débarrasser de mes choses. 30 ans, c’est pas mal de temps pour ramasser des bébelles de toutes sortes! En plus, ils allaient les recycler/donner autant que possible.

Connaissez-vous d’autres moyens de réduire vos biens et de vous en débarrasser sans les mettre au vidanges?

Des commentaires? Par ici!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s