Elle est arrivée!

C’est officiel! Le 10 juillet 2014, à 11:27am, Raphaelle a fait son entrée dans le monde après presque une semaine de retard qui a failli me rendre un peu folle! Aujourd’hui, c’est sa “fête” de 2 semaines et donc j’en profite pendant qu’elle dort bien collée sur moi dans son wrap fabriqué par sa mémère pour vous raconter l’histoire de sa naissance.

nomadista-introBien collée contre maman

Le 9 juillet, c’était ma fête et bien que la journée s’est passée sans  qu’il y ait quoi que ça soit d’intéressant, en début de soirée, alors qu’on se rendait à  un resto Thai (pour l’épicé, tsé!) pour souper avec la famille du côté du père de mon chum, j’ai eu une contraction qui m’a coupé le souffle. Mais puisque ça faisait déjà presque 3 semaines que j’avais des contractions irrégulières à toutes les soirées, je ne m’en suis pas trop fait, j’ai décidé qu’on allait quand même souper en avertissant tout le monde à la table que si j’avais une autre contraction comme celle d’avant, je retournerais chez moi.

Le souper c’est bien passé même si j’avais des contractions tout le long, mais elles n’étaient pas douloureuses. On est retourné chez nous et une fois de plus, je suis allée me coucher en que ça n’était pas la bonne journée. J’étais un peu soulagée de ne pas avoir à partager sa journée de fête avec la mienne.

Vers 11:30pm je me suis réveillée en sursaut en entendant… POP! J’ai entendu mes eaux briser. Oui, oui! Je n’étais pas certaine pendant une minute ou deux, mais quand je me suis levée pour aller à la salle de bain ça fait un gros SPLOUSH! Comme dans les films, mes eaux ont brisées spontanément. On a téléphoné la sage-femme pour l’avertir et elle nous a simplement dit de retourner dormir pour ‘essayer de conserver notre énergie.

J’ai dormi jusqu’à 1:40am environ. À ce moment là, mes contractions ont débutées et étaient assez inconfortables pour que je change de pièce et que je passe plus de temps debout. La sage-femme nous avait demandé de l’appeler seulement une fois que les contractions seraient à 3 minutes d’intervalle, d’une durée d’au moins 1 minute et ce pendant une heure minimum. J’ai donc commencé à tenir compte du temps, et presque automatiquement mes contractions étaient en moyenne aux 3 minutes et duraient au moins 1 minutes, MAIS, ça c’était la moyenne et elles étaient super irrégulière.

Après 2 heures de travail irrégulier, je l’ai téléphonée à 3:30am pour lui mentionner que mes contractions étaient un peu erratiques mais que la moyenne était pas mal près du 3 minutes/1minute/1 heure. Elle m’a dit de continuer de passer du temps à la maison et de prendre une douche pour relaxer. En raccrochant, j’ai eu droit à une pause de 7 minutes qui m’a permis de me rendre dans la douche, mais automatiquement, mes contractions sont devenues régulières, aux 3 minutes. Je ne suis donc pas restée dans la douche trop longtemps parce que je n’avais pas grand chose pour me soutenir et l’intensitée des contractions augmentait. J”ai donc passé le reste du temps dans mon solarium entre le divan et ma balle d’exercice. C’est à ce point-là que j’ai eu besoin que mon chum soit avec moi tout le temps pour me tenir compagnie et me faire penser de boire de l’eau et du jus de pomme.

Environ 45 minutes plus tard, je ne m’en pouvais plus et je voulais seulement passer du temps dans la baignoire. On a donc téléphoné ma sage-gemme qui nous a donné rendez-vous à 5:30am au centre de naissance. Après notre arrivée vers 5:35am, on avoir vérifié où j’en étais (5 cm, contractions aux 2 minutes) donc environ 30 minutes plus tard, je suis passé au bain.

nomadista-bainUn  rare moment de répit avec mon chum qui m’a tenu les mains tout le temps

Le bain m’a vraiment fait du bien. Je ne veux pas dire que je n’avais plus mal, mais l’apesanteur m’a soulagée un peu et me permettait de bouger pendant les contractions pour les faire passer d’une manière un peu plus relaxe. Avec ma musique “spa” j’y ai passé quelques heures, à alterner entre une douleur qui me donnait l’impression que mon ventre était pour déchirer en deux, ou un calme hypnotisant.

Pendant une pause plus longue que les autres, alors que je suis entrée en période de transition et que j’ai dit toutes sorte de choses typiques qui se disent à ce point-là du style “Pourquoi j’ai voulu faire un enfant? Je change d’idée – on retourne en arrière, svp!”, “Ça ne me tente plus de faire ça. Est-ce qu’on peut tout arrêter?”, “Finalement, j’aimerais mieux être enceinte toute ma vie” et vu mon background en Crossfit, j’ai même demandé à mon chum s’il pouvait simplement me dire combien de “rondes de contractions” il me restait avant de pousser!

Trente minutes plus tard, j’ai ressenti le besoin de pousser.  J’ai essayé pendant un bon 30 minutes dans l’eau, mais j’avais le sentiment de ne pas être assez bien encrée au sol pour être vraiment efficace. Je suis donc sortie du bain et on a essayé tout sorte de positions pendant un autre 30-45 minutes avant de trouver LA bonne qui a surpris ma sage-femme un peu: sur le dos! J’avais mon chum et ma sage-femme contre qui pousser mes jambes et ma mère à ma tête qui me donnait de l’eau au jus de pomme pour que je garde mes forces. Après un total de 1h30 de poussées, Babou a fait son entrée dans le monde, avec une main de diva en premier comme si elle voulait dire “Me voilà!”

nomadista-naissanceLes toutes premières secondes de vie de Raphaelle

Après ça, elle a été déposée sur moi et le reste est un peu flou tellement le rush d’émotions et d’hormones était fort. Elle est resté sur pendant au moins une heure et demie. Je me souviens d’être celle qui a annoncé le sexe du bébé à tout le monde, et d’être extrêmement surprise. Mon chum a ensuite coupé le cordon, puis avec un simple regard voulait dire, je pense qu’on a le bon nom, j’ai annoncé que Raphaelle était enfin arrivée. Après l’avoir allaitée, avoir pris ma douche, manger un lunch et passer au travers quelques test pour la peser et tout (3.484kg pour les curieux), on nous a renvoyé à la maison à peine 5 heures plus tard!

nomadista-papaPapa qui tient sa fille pour une première fois

Depuis, les journées passent rapidement et ça va très bien (je cogne du bois pour que ça reste comme ça). Comme tous nouveaux parents, mon chum et moi sommes un peu en manque de sommeil par moment mais on apprend à se trouver une routine qui rendra tout le monde heureux. Mes parents sont avec nous pour quelques semaines encore et je ne sais pas comment j’aurais fait, surtout les premiers jours, sans leur aide. J’aurais sûrement mangé beaucoup plus de fast-food et il y aurait des piles de lavages à faire un peu partout!

nomadista-memereAvec mémère, la photographe de la journée!

Raphaelle va super bien. Elle est un machine à rots, elle mange comme une championne, et de temps en temps, elle nous donne quelques heures de sommeil d’affilées. Elle est aussi de plus en plus éveillée, elle nous fait déjà de beaux petits sourires et il lui arrive de rire en dormant! Elle n’aime pas se faire changer de couche (c’est le drame presque chaque fois) et elle refuse de dormir quand c’est l’heure du dodo. C’est encore les premiers jours alors ça pourrait changer, mais à date, on a un super bon bébé et c’est incroyable de voir combien elle change d’un jour à l’autre.

nomadista-raphaelleLa première photo que j’ai prise de Raphaelle, à 3am entre deux boires

Passé Date? Overdue?

*This is an important one, so I’ve posted it in English too. Just scrowl down a bit to find the translation right below the image.

Je suis le genre de fille qui mange de la bouffe passé date si elle sent encore bon quelques jours plus tard. Il faut bien croire que Babou a décidé de faire la même chose avec ma date prévue d’accouchement. Il a vu le 3 juillet passé puis s’est dit, “C’est encore confortable ici, alors je vais en profiter pour y passer quelques jours de plus.”

Je continue de bien me sentir en général mais j’alterne d’une minute à l’autre entre l’excitation de rencontrer mon bébé et la peur d’être tellement en retard, tellement passé ma date due, que je devrai avoir recours à une induction chimique qui me fait franchement peur. Et cette pression-là que je me mets sur les épaules est encore plus lourde quand on me demande s’il est enfin là le bébé.

Je le sais que vos intentions sont bonnes, pleines de pensées positives, et que vous êtes aussi impatients que moi de rencontre ce cher petit humain mais ça ne m’aide pas vraiment côté stress. Je fais mon possible pour l’encourager à venir nous rencontrer (acupuncture, longues marches, manger épicé, etc.) mais je crois bien que ce bébé viendra quand il sera prêt.

Alors pour les prochains jours, jusqu’à la naissance de Babou, je me déconnecte du Web (Facebook, courriels, blogs, etc.) pour profiter de multiples siestes en plein milieu de journée, pour bien et beaucoup manger, puis pour passer trop de temps à jouer à Candy Cruch (et Words With Friends… et Draw Something.)

Bref, je vous tiendrai au courant quand ça sera le temps, mais en attendant, je vais tout faire pour être relaxe et conserver mon énergie pour le grand jour.

Merci pour vos encouragements et belles pensées.

xoxox

nobabyyet

I’m the type of girl that eats food past its due date, a couple of days later, if it smells good. It looks like Babou has decided to do the same with my due date, July 3, and has thought “Well it’s still cozy in here so I don’t see why I should get out now.”

Overall, I’m still feeling good but I do alternate between feeling excited to meet my baby, and afraid to be so late, so much past my due date, that I’ll have to get a chemical induction which scares me right now. And that pressure that I’m putting on myself is even heavier when I’m asked if the baby is there yet.

I know your intentions are good, full of positive thoughts and that you are all as impatient as I am to meet this little human, but it’s not helping me to relax. I’m doing every thing I can to help it along (accupuncture, long walks, spicy foods, etc.) but I believe this baby will come when it’s ready.

So for the next few days, until Babou is born, I’m disconnecting from the Internet (Facebook, email, blog, etc.) to focus on enjoying multiple naps per day, eating well and a lot, and spending way too much time playing Candy Crush. (… and Words With Friends … and Draw Something)

I’ll let you know when the time has come, but in the meanwhile, I will do all I can to de-stress and keep my energy levels high for the big day.

Thank you for your encouragements and positive thoughts!

xoxox

 

Attendre – Une lettre pour Babou

nomadista-attendre

Salut Babou,

Comment ça va dans mon p’tit gros bedon? Confortable? Je l’espère parce que 40 semaines à l’envers, c’est long il me semble. Officiellement, c’est demain que tu es sensé arriver, mais tu n’as pas l’air d’être bien pressé!

J’ai pas mal hâte que tu arrives. Tout est prêt pour que tu t’ajoutes à notre famille. T’as même déjà eu droit à plein de beaux cadeaux de ta familles, tes amis et même d’amis de nos amis. Ils ont tous vraiment hâte de te voir la binette, mais probablement pas plus que ton père et moi.

On commence à être impatients. À chaque soir on va se coucher en se disant que c’était pas encore ta journée pour arriver, et on se réveille en se demandant si c’est le grand jour ou non. Et ça recommence.

Je te sens bouger presque tout le temps maintenant. Probablement qu’il y a même des moments où tu dors mais tes petites jambes et tes petits bras se font quand même aller en slow-mo. Ou bien il y a tes petites fesses qui poussent en plein milieu de mon ventre pour que tu puisses bien t’étirer. Ça l’air serré, mais tu as l’air d’être bien même quand tu as le hoquet ou que tu fais un sursaut!

T’attendre est probablement un des choses que je trouve le plus difficile. Mon travail est terminé, la maison est bien rangée, ma mère (ta grand-mère) est arrivée. Et je passe mes journées à t’attendre en marchant, en lisant, en te parlant discrètement. J’avoue essayer quelques petites choses pour t’encourager à venir nous rencontrer, alors j’espère vraiment que les repas épicés suivis de Tums ne te dérangent pas trop. Et les longues marches. Et les heures assises sur mon gros ballon d’exercice à prendre du soleil sur mon balcon.

Une très grande partie de moi a hâte que tu sortes parce que tu t’en viens pas mal lourd à porter. J’ai mal un peu partout tout le temps, mais c’est aussi un signe que tu continues de bien grossir pour être prêt à affronter le monde. J’essaie d’être patiente parce qu’au fond de moi, je sais que tu vas arriver seulement une fois que ça sera la bonne journée.

Alors quand tu seras prêt, tu nous feras signe. On est prêt.

Ta (future) maman qui t’aime déjà bien fort!

xoxox

***

Et parce qu’un billet à ce point-ci n’est pas complet sans l’obligatoire “baby bump”, la voilà à 39 semaines (vendredi passé), lors d’une de mes longues marches:

nomadista-39semaines

Wow! Many trimesters! Such belly!

Depuis quelques jours, quand je respire fort parce que je suis à bout de souffle simplement pour avoir changé de position sur le divan, j’ai droit à mon chum qui me regarde avec un mélange de pitié et un gros sourire aux lèvres qui me dit “You are SO, SO, SO pregnant!” À vous de juger:

baby-bump-doge-2

Babou est finalement bien cuit(e)! Je suis donc rendue à 37 semaines, ce qui veut dire que je suis “terme”. Donc même si ma date n’est que le 4 juillet, Babou pourrait arriver n’importe quand entre aujourd’hui et les 5 prochaines semaines. Ça pourrait être demain, ça pourrait même être aussi tard que le 18 juillet! Patience, patience, patience…

Autant physiquement que mentalement, c’est comme s’il y a eu un déclic quelque part dans l’univers depuis quelques jours et je me sens dans un espèce d’entre-deux étrangement zen et fébrile à la fois. Il y a des moments où je me sens super bien comme si Babou pourrait arriver n’importe quand et ça serait bien correct, mais en même temps, j’ai mal partout, je ne dors pas beaucoup et l’indigestion, que je n’ai jamais eu de ma vie avant d’être enceinte, fait partie de ma vie de tous les jours. Mes contractions deviennent de plus en plus fortes et fréquentes mais parce qu’elles ne font pas encore mal et ne sont pas régulières je n’ai pas besoin de m’inquiéter. Ça pourrait être comme ça pour quelques semaines encore! Fun times :)

À date, on est pas mal bien équipé pour recevoir Babou. Il me manque quelques petites choses pas super urgente alors j’essaie de me retenir d’aller magasiner pour voir ce que je vais recevoir pour mon shower, et pour faire mes dernières commissions avec ma mère qui arrive dans une semaine! C’EST JUSTE 7 DODOS ÇA!!!!!!!!

Au lieu, cette semaine, j’ai passé mon temps à travailler. C’est assez difficile de trouver la motivation et surtout du focus pour bien terminer les projets qui me tiennent occupés mais de savoir que je vais pouvoir prendre une bonne longue pause aussi tôt que j’ai terminé mes projets du moment, ça m’aide à avancer plus vite. J’ai quand même déjà du temps de libre pour une sieste ici et là, pour faire de la popote, du ménage, aller nager, et tout ça alors j’essaie d’en profiter pour prendre ça relaxe pour une bonne partie de mes journées pendant que je peux!

A+ et une étoile en or pour la participation!

35 semaines ça veut dire que dans 2 semaines, je serai à terme et dans un mois je vais commencer à compter au-delà de ma date due originale! Ça veut aussi dire un bédaine encore plus grosse! La voilà:

35-semaines-baby-bump

Je réalise que je ne vous ai pas parlé du cours “Preparation to Parenthood” qu’on a fait il y a quelques semaines. En fait, c’est plutôt un cours de préparation à la naissance avec un peu de contenu sur l’allaitement et les premiers jours à la maison. Bien que mon chum et moi on a tous les deux trouvé que la majorité des informations n’étaient pas nouvelles, ça quand même été rassurant, et on a aussi appris quelques petites nouvelles choses qui vont sûrement nous être utile comme:

* Le rôle de support que le conjoint joue pendant le travail/accouchement. Une chance que mon chum a des bras forts parce que ça l’air long et leur soutien (mental et physique) a l’air d’être essentiel mais pas facile. Je pense qu’avant qu’on en jase, je sous-estimais l’importance d’avoir mon chum avec moi pour l’accouchement. Et j’applaudis aussi le courage de mon homme qui a servi de cobaye assez souvent pour faite les démonstrations avec la sage-femme. Il devait jouer le rôle de la femme enceinte (hihi!) et la prof était un peu, pas mal, beaucoup touchy-feely! Ça avait l’air de ça:

weird-hugCrédit: Buzzfeed

* On a aussi pratiqué quelques positions qui sont supposément plus confortables pour faire passer les contractions et pour relaxer entre chacune, puis on a aussi essayé quelques méthodes de massage/points de pression. La sage-femme qui donnait le cours nous a donné un devoir : pratiquer les techniques de massage pendant 30 minutes à TOUS LES JOURS, en plus, TOUS NUS pour qu’on s’y habitue avant le grand jour (sans niaiser, parce que faut qu’on fasse ça sérieusement ça l’air!) Ouin…  Elle a aussi spécifié que pour 30 minutes faites par mon chum, je ne lui en doit que 10 pour le service! On a décidé que “le chien a mangé notre devoir” et on se pratique quand ça nous tente (en autre mots, quand je chigne que j’ai mal au dos ou que je me tortille trop) et, comment ça nous tente.

* Quand c’est venu le temps de parler de prendre soin du bébé, on a jaser de l’habillement et j’ai trouvé ça assez comique de voir les réactions de mamans australiennes qui s’inquiètent qu’il fera trop froid pour nos bébé qui seront nés en hiver! Et maintenant que j’y pense, je réalise qu’on a eu pleins de trucs pour habiller nos bébés le plus facilement possible, et comment les transformer en burritos bien chauds, mais j’ai toujours aucune idée de comment changer une couche!

changing-baby-diaperCrédit: Funcram

* Il y avait des couples de tous les âges (un couple d’ados, quelques une dans la vingtaine et la moitié dans la trentaine) et donc c’était assez évident qu’il y avait différents niveaux de connaissances pour chaque personne. De notre côté, je pense bien qu’on a rien apprit de trop surprenant, mais pour un des jeunes couples qui ont demandé, sérieusement “comment on fait pour pratiquer la dilatation du col de l’utérus?” j’ai l’impression que ça été une espèce d’overload d’informations. Vu qu’on a été capable de répondre à toutes les questions, que mon chum a servi de cobaye plusieurs fois, et que le fichier de Babou a été utilisé quelques fois parce que j’étais celle avec le plus d’infos de la part de ma sage-femme, je nous donne un A+ avec un étoile en or pour la participation! Dans quelques semaines, on verra si on a retenu toutes les infos ou non!

J’ai un cantaloup qui hoquète dans mon ventre!

Rendu à 34 semaines, différents sites Webs me disent que Babou est environ la grosseur d’un cantaloup. Mesurant environ 45 cm de la tête au bout des orteils et pesant à peu près 2.2 kg. Je m’habitue encore à mesurer les poids en kilos, alors pour ceux qui sont comme moi et pour qui 2.2 kg ça veut pas dire grand chose, c’est 4.85 livres. Woah! La fin approche et vite!

34semaines-babybump

* Le facteur commence à bien me connaître! J’ai reçu un paquet par jour cette semaine, tous en lien avec Babou! Le plus mystérieux c’est une belle grosse boîte sur laquelle il est écrit en grosses lettres “DO NOTE OPEN BEFORE THE SHOWER” et aussi en français (ǸE PAS OUVRIR AVANT LE SHOWER) pour que tout le monde autour de moi sache que je n’ai pas le droit d’approcher cette boîte pour quelques semaines encore.

* Parlant de shower, je ne sais pas trop comment ça va se passer exactement mais les indices que j’ai à date sont les suivants: a) J’aurai un shower vers la mi-juin b) Ma mère, ma soeur et mes meilleures amies du Québec y seront via Skype. c) La boîte mystérieuse, c’est pour cette journée-là. d) J’aurai plus de détails et des instructions dans les jours qui suivent. Je suis extrêmement curieuse!

* Physiquement, c’est pas mal la même chose que les dernières semaines. Je suis un peu plus au ralenti et mon chum a bien du fun à me voir me lever/rouler pour sortir du lit ou du divan. Mes maux de dos continuent, mais sont tolérables depuis que je vois une chiro et que je nage aux 2 jours. Et mes repas sont plus petits et fréquents pour accommoder mon estomac tout tassé, sinon, j’avale des Tums à la tonne. Rien d’inhabituel à ce point-ci!

* Babou a le hoquet, et pas juste de temps en temps. Tout est absolument normal selon ma sage-femme que j’ai vu ce matin même si les hoquets ont passés de 1-2 fois par semaine à 5-6 fois par jour assez soudainement. Je peux simplement en profiter parce que c’est juste synonyme avec « séances de pratiques de respirations »et je peux en rire un peu, surtout quand je les ressens dans mes fesses si je suis assise ou bien quand ça réveille mon chum qui pense que c’est moi qui le tape du bout du doigt dans le dos de manière régulière juste pour l’achaler!

Je pars en voyage, enceinte, dans ma valise j’emmène?

Dans ma valise

Quand j’ai commencé ce blogue, mon but était de jaser de voyage et de mode, mais vu que la vie a changé un peu depuis, je parle aussi de maternité. Alors, pourquoi pas parler de comment faire un valise quand on voyage enceinte?

1. Des leggings

Au lieu de m’équiper de trucs du genre des “Belly Band” pour faire durer des pantalons normaux plus longtemps, j’ai opté pour des leggings. En plus d’être légers, ne pas prendre trop de place, ne pas friper facilement, ça garde généralement sa forme même avec l’élastique qui se porte plus bas plus la bédaine avance.Je dois avouer que je me suis même acheté une paire de jeggings et elle a durée pas mal tout le long du voyage! Les leggings servent aussi de collants quand un temps froid inattendu se pointe le bout du nez.

2. Des robes style t-shirt

Au début, je les portais comme robes, surtout dans la phase où la bas du ventre devient inconfortable pour aucune raison apparente. Et maintenant que je ne vois plus rien sous mon nombril à moins d’utiliser un miroir, les robes sont devenues de simples t-shirts qui ne montrent pas le bas de ma bédaine.

3. Des souliers plats

En plus d’être bien plus confortables, ça prend beaucoup moins de place que des talons hauts. Habituellement, j’ai une paire plus sportive et une autre pour les sorties ou les journées où je veux être jolie. Mon médecin en Argentine m’a aussi aviser de me tenir loin des sandales flip-flops (ou thongs comme on dit ici!) pour éviter de se faire des entorses ou simplement de trébucher, ce qui est plus commun quand notre centre de gravité change. Une paire pour les douches dans les auberges jeunesse, ou pour la plage, c’est tout ce qu’il faut.

4. Mes essentiels pour voyager en avion

J’en ai déjà parlé sur TPL Moms, alors au lieu de répéter, vous pouvez voir l’article au complet en cliquant juste ici. Mon “kit de voyage avec bédaine” inclut des bas de compression, des snacks et une balle de tennis.

5. Une valise avec des roues

Moi, je suis partie en backpack. Ça veut dire que pendant une bonne partie du voyage, parce que mon niveau d’énergie était rendu à moins mille, mon chum a dû non seulement trainer le sien, mais le mien aussi. Vu que nos vies entières y étaient, ils étaient lourds. J’aurais bien mieux aimé pouvoir trainer une valise à roulette, et je pense bien que mon chum aussi aurait aimé ça! Et qui sait? Les journées où j’étais hyper-fatiguée, il aurait pu me traîner comme ça:

nomadista-fatigue-voyage-valiseCrédit: CrazyHyena.com

Avez-vous d’autres essentiels pour voyager en étant enceinte? Et parce que je vais bientôt me préparer à voyager avec Babou, vos trucs pour faire une valise quand on voyage avec mini-me, c’est quoi?